Formation labellisée

Procédé d'évaluation pratique

Exemple parcours de formation Permis B

Les avantages de la conduite AAC

Programme de formation de post-permis

Programme détaillé formation permis B

Les avantages de la conduite supervisée

Le déroulement de la formation

Programme détaillée formation conduite automatique

Règlement
intérieur

Examen permis
B / AAC

Programme détaillé formation permis AAC

Procédé d'évaluation pratique

L’HEURE D’ÉVALUATION A L’AUTO-ÉCOLE OXYG'N CONDUITE

 

L’heure d’évaluation est obligatoire en auto-école. Elle se fait directement en voiture avec le moniteur qui à une fiche d’évaluation (photo ci-dessous). Elle est facturée le prix de l’heure de conduite de votre centre de formation au Permis A1,A2, AAC et B.

 

Le but de cette heure est de permettre une évaluation, aussi objective que possible, ayant pour résultat de proposer une durée de formation qui corresponde aux capacités de chaque élève. Cette fiche est un guide pour le formateur qui évalue les capacités de l’élève.

Cette fiche comporte dix rubriques suivantes : - les renseignements d’ordre général - l’expérience de la conduite - la connaissance du véhicule - les attitudes à l’égard de la conduite et de la sécurité routière - les habiletés - la compréhension et la mémoire - la perception - l’émotivité - les résultats de l’évaluation - la proposition d’une durée de formation

 

  1. Les renseignements d’ordre général : Ils seront recueillis lors du premier contact avec l’élève (âge, niveau scolaire, profession, compréhension de la langue française, l’élève porte-t-il des lunettes ? des lentilles ?). Un test de vue pourra être demandé (lire une plaque d’immatriculation devant vous par exemple) comme le sera demandé le jour de l’examen de conduite.
     

  2. L’expérience de la conduite : L’expérience de la conduite antérieurement acquise par certains élèves facilite généralement l’apprentissage. On posera les questions suivantes :
    Êtes-vous titulaire d’un permis de conduire ? Avez-vous déjà conduit une voiture ? Avec qui avez-vous conduit ? Où avez-vous conduit ?
     

  3. La connaissance du véhicule : Pour évaluer vos connaissances, le formateur vous posera des questions sur la mécanique générale (sur la direction, sur la boîte de vitesses, sur l’embrayage, sur le freinage).

    Voici quelques exemples de questions :

    Sur la direction : 
    - Généralement, sur quelles roues agit le volant de direction ? (Réponse : les roues avant)
    - Quand on tourne, les roues arrière suivent-elles le même chemin que les roues avant ? (Réponse : non)
    - Des pneus sous-gonflés durcissent-ils la manipulation du volant ? (Réponse : oui)
    Sur la boite de vitesse :
    - La première vitesse est-elle une vitesse de départ et d’allure lente ? (Réponse : oui)
    - Quand on est au point mort, le moteur entraîne-t-il les roues ? (Réponse : non)
    - Existe-t-il des boîtes de vitesses automatiques ? (Réponse : oui)
    Sur l’embrayage :
    - Faut-il débrayer pour changer les vitesses ? (Réponse : oui)
    - Faut-il débrayer pour éviter de caler le moteur ? (Réponse : oui)
    - Dans un virage à vive allure, faut-il débrayer ? (Réponse : non)
    Sur le freinage :
    - Toutes les voitures sont-elles équipées de quatre freins à disque ? (réponse: non)
    - La pédale de frein agit-elle sur les quatre roues ? (réponse : oui)
    - Quand on roule, si on appuie sur la pédale de frein, quels feux s’allument à l’arrière ? (réponse: les feux stop)

     

  4. Les attitudes à l’égard de l’apprentissage de la conduite et de la sécurité routière : la question posée est la suivante : à votre avis, le plus important pour bien conduire est de : savoir maîtriser la voiture et de connaître le code ou est-ce d’être capable de prévoir les difficultés et de savoir y faire face ? (la réponse en faveur de la deuxième partie de la question rapporte plus de points)
     

  5. Les habiletés : Le formateur regardera comment de manière spontanée vous vous installez dans le véhicule, comment vous manipulez le volant et si vous savez démarrer et vous arrêtez.
     

  6. La compréhension et la mémoire : Le formateur évalue au cours de l’heure si vous avez une rapidité de compréhension ou pas et si vous mémorisez les explications données.
     

  7. La perception : Les capacités perceptives de l’élève seront évaluées au cours d’exercices de conduite, le formateur utilise les doubles commandes, l’élève est au volant et dirige la voiture ainsi que les clignotants.

  8. Le formateur notera les quatre points suivants :
    a) le sens de la trajectoire et du gabarit de la voiture
    b) la capacité d’observation de l’environnement
    c) le sens de l’orientation
    d) la direction du regard

     

  9. L’émotivité : Les réactions émotives seront observées pendant toute la durée de la formation. On portera l’attention sur deux points : les réactions générales (paroles, gestes divers…) et la crispation des gestes.
     

  10. Le résultat de l’évaluation : Le formateur vous donnera une approximation d’heures que vous devrez effectuer. Pour les meilleurs d’entre vous, l’évaluation vous donnera un résultat entre 20/25 H, les élèves qui ne devraient pas présenter de difficultés particulières obtiennent environ 30/35H, et pour ceux qui ont plus de mal ils obtiendrons environs 35/40H.

 

Programme de formation de post-permis

PROGRAMME DE LA FORMATION COMPLÉMENTAIRE PRÉVUE
À L'ARTICLE L. 223-1 DU CODE DE LA ROUTE

DÉFINITION :

Le rendez-vous post est une formation de 7h qui permet de réduire le délai du permis probatoire.

OBJECTIF :

 

Le but de la formation est d'être de sensibiliser les conducteurs titulaires d’un permis de plus de 6 mois aux dangers de la route et à l’écoconduite. La formation complémentaire suivie entre six mois et un an après l'obtention du permis de conduire vise à renforcer les compétences acquises en formation initiale et durant les premiers mois de conduite autonome.
Elle est composée :

  • d'un module visant à améliorer la compréhension et la gestion de situations de conduite complexes

  • d'un module visant à rendre les déplacements plus sûrs et plus citoyens par des choix de mobilité responsables.

PUBLIC :

Tout public étant titulaire du permis B depuis plus de 6 mois et de moins de 1 an avoir au moins 17 ans.

LA FORMATION THÉORIQUE :

Le programme défini ci-dessous s'appuie sur le modèle didactique de la hiérarchie des comportements de conduite (Kestinen, 1996 et Siegrist, 1999) - matrice GDE (Goals for Driver Education).

Cette formation fait appel à l'auto-réflexion des élèves et à l'analyse de leur perception des dangers de la route en vue d'améliorer leurs modes de réflexion et leurs aptitudes à percevoir les risques au moment où ils acquièrent davantage d'assurance en tant que conducteur et plus largement dans leurs divers modes de déplacement.

Le programme présenté ci-dessous définit un schéma qui permet à l'enseignant de la conduite et de la sécurité routière – ci-après nommé « enseignant » - d'adapter son intervention en fonction des groupes. L'ordre des séquences doit être respecté pour favoriser le processus d'acquisition de comportements sûrs dans l'objectif de prévenir la survenance d'accidents caractéristiques des usagers titulaires du permis de conduire depuis peu de temps et ayant peu d'expérience.

En évitant de faire appel à des cas d'accidents, les outils de la formation privilégient l'illustration de situations de conduite ou de questions de mobilité. Ils doivent également permettre, dès que possible, les travaux en groupes restreints.

Les enseignants doivent utiliser des outils spécifiquement adaptés pour travailler ces séquences et avoir bénéficié d'une formation pour leurs usages. 

MATINÉE : Améliorer la compréhension et la gestion des situations de conduite complexes

APRES-MIDI : Rendre son déplacement plus sûr et plus citoyen par des choix de mobilité responsables. Les stratégies de mobilités. 

 

Le déroulement de la formation

LES ENJEUX DE LA FORMATION PRÉPARATOIRE

Au-delà du plaisir de conduire, l’utilisation d’une voiture est souvent indispensable pour les études, le travail ou les loisirs. Rouler en sécurité est donc une nécessité pour tous.

Les jeunes personnes sont particulièrement exposées aux risques qu’engendre la circulation routière. En effet, s’ils ne rassemblent que 13% des effectifs de la population, les individus âgés de 15 à 24 ans représentent plus du quart des tués dans un accident de la route.

Les accidents de la route ne sont pas liés à la fatalité, et pour aider les nouveaux conducteurs à se déplacer avec un risque faible de perdre la vie ou de la dégrader, un nouveau programme de formation est mis en place dont l’objectif général est d’amener tout automobiliste débutant à la maîtrise de compétences en termes de savoir-être, savoirs, savoir-faire et savoir-devenir.

Apprendre à conduire est une démarche éducative exigeante pour laquelle votre formateur, enseignant diplômé de la sécurité routière, saura vous guider.

FORMATION THÉORIQUE

La formation s’articule autour de 10 thèmes (la circulation routière, le conducteur, la route, les autres usagers, les notions diverses, les premiers secours, prendre et quitter le véhicule, la mécanique et les équipements, la sécurité du passager et du véhicule, l’environnement).

La formation théorique est pratiquée au rythme de chacun en salle de code pour les série d’entraînement type examen aux horaires d’ouverture de l’agence.

Vous avez la possibilité de travailler à la maison grasse à un code d’accès internet. Celui ci vous permet de vous entraîner partout avec un accès internet.

Des cours thématiques, dispensés par un enseignant de la conduite et de la sécurité routière titulaire d’une autorisation d’enseigner en cours de validité sont proposés.(voir planning affiché en salle de code ou sur demande à l’accueil)

Chaque mois il y a les jours et les heures à laquelle il y a les noms des thermes apportés.

Par ailleurs il y a des stages de code totalement gratuit pendant les vacances scolaire.

POUR PLUS D'INFORMATION SE DIRIGER AU SECRÉTARIAT

Ces modules d’une heure chacun portent sur les thèmes suivants : la signalisation, le conducteur, la route et les autres usagers.

Avant de pouvoir passer l’examen théorique, il vous est demandé de réaliser en salle de code un minimum de 4 séries remplissant les critères d’examen (5 fautes maximum) ainsi que d’assister au moins une fois à chaque module thématique.

La formation aboutit sur : la connaissance de la signalisation et des règles de conduite, ainsi que la connaissance des bons comportements et des bonnes attitudes à mettre en œuvre.

FORMATION PRATIQUE

Le REMC, Référentiel pour l’Éducation à une Mobilité Citoyenne, se présente comme un programme de formation par compétence dont l’apprentissage se fait directement au volant.

Le REMC distingue 4 compétences globales :

  1. Maîtriser le maniement du véhicule dans un trafic faible ou nul.

  2. Appréhender la route et circuler dans des conditions normales.

  3. Circuler dans des conditions difficiles et partager la route avec les autres usagers.

  4. Pratiquer une conduite autonome, sûre et économique.

La formation pratique se déroule sur un schéma de progressivité dans les exercices et de progressivité de terrain. Vous serez amené(e) à conduire dans des situations les plus diverses possibles (ville, campagne, voie rapide, nuit pour les leçons prises en hier).

Lorsque l’ensemble des compétences requises sera validé, votre formateur pourra alors vous proposer un bilan de compétences (examen blanc) d’une durée de 2 heures (environ 1h 15 de conduite dont environ 35 minutes).

Une fois l’examen blanc validé, l’auto-école pourra vous présenter à l’épreuve pratique du permis de conduire.

CONTRÔLE AU COURS DE LA FORMATION POUR AAC

Pour la partie théorique et pratique c'est identique que le permis B classique.

Pour la suite :

3 RENDEZ-VOUS PÉDAGOGIQUES SONT OBLIGATOIRES :

  • le premier avec l’accompagnateur et le moniteur d’une durée minimale de 2 heures en voiture avec un accompagnant, l’élevé et l’enseignant.

  • le second, après 6 ou 8 mois de conduite accompagnée et environ 1000 km parcourus qui se déroule en salle avec d'autres parents

  • le troisième, lorsque l’élève a parcouru au moins 3.000 km.

 

Les résultats des évaluations effectuées sont transcrits sur un livret d’apprentissage qui lui est remis par l’auto-école.

 

Examen permis B / AAC

L’EXAMEN ÉPREUVE THÉORIQUE GÉNÉRALE (E.T.G.)

 

C’est l’examen du code qui évalue les connaissances portant sur la réglementation du code de la route (signalisation, priorités, règles de circulation…). Pour sa validation, il vous faudra obtenir un score inférieur ou égal à 5 fautes sur 40.

 

ÉPREUVE PRATIQUE DE CONDUITE (32 MN)

C’est une évaluation de compétences où l’inspecteur note l’élève sur des items définis.

Elle se décompose ainsi :

 

- Conduite effective (durée environ 27 mn, dont 5 mn obligatoire de conduite autonome) sur un itinéraire varié (agglomération, hors agglomération et autoroute), cette épreuve permet de vérifier que vous avez acquis les connaissances et les comportements nécessaires pour circuler en toute sécurité, sans gêner, sans surprendre et être surpris.

- Manœuvres, vérifications et question 1er secours (durée environ 5 mn)

Elles entrecoupent l’épreuve de conduite effective :

  • 1 Manœuvre est obligatoire, choisie par l’inspecteur (créneau, demi-tour, rangement en épi, rangement en bataille, marche arrière en ligne droite, marche arrière en angle de rue, arrêt de précision), et un arrêt de précision, qui peut être évalué tout au long de l’examen.

  • 1 Vérification intérieure (une question portant sur les éléments se trouvant à l’intérieur du véhicule : les principaux organes de la voiture, le tableau de bord, l’installation au poste de conduite, sans oublier les documents administratifs et techniques) ou 1 Vérification extérieure (une question portant sur les vérifications techniques et de sécurité à l’extérieur du véhicule : le contrôle des niveaux, des feux, du carburant, des pneus, mais aussi les conséquences liées à un défaut d’entretien).

  • 1 question sur les Premiers secours.

Exemple parcours de formation permis B

UN EXEMPLE PARCOURS DE FORMATION PERMIS B, AAC, CS

La phase de formation initiale en auto-école est composée d'une partie théorique (cours de code) et après l’obtention du code, d'une
partie pratique (cours de conduite).

LE CODE OU ÉPREUVE THÉORIQUE GÉNÉRALE

Immédiatement après votre inscription dans notre auto-école, vous allez vous consacrer à l’apprentissage du code de la route, afin de pouvoir vous présenter à l’examen et de le passer avec succès, c’est-à-dire avec un score inférieur ou égal à 5 fautes sur 40.

 

La formation théorique sur le  pack web de code garde la nouvelle philosophie d'apprentissage mise en place avec l'arrivée du REMC (Référentiel d'Education pour une Mobilité Citoyenne), avec la mise en avant des risques. Il reprend les 4 compétences globales et les 32 compétences associées, dont les 2 nouvelles :

- connaître les règles relatives à la circulation inter-file des motocyclistes. Savoir en tenir compte,

- conduire à l’abord et dans la traversé d’ouvrages routiers tels que les tunnels, les ponts.   Il permet de répondre aux questions examen ETG.

les ouvrages informatisés que nous proposons donnent les bases fondamentales pour :

  • conduire en sécurité

  • connaître la réglementation

  • connaître les comportements à adopter et les risques liés à la conduite

Notre forfait cours de code illimités vous permet l’apprentissage de la réglementation routière et des comportements par le biais de cours spécifiques destinés à vous faire maîtriser les différents points qu’il est essentiel de connaître (signalisation, priorités, croisements et dépassements, conduite sur autoroute, véhicule et conducteur…) et de vous entraîner sur des séries type examen de 40 questions avec correction pédagogique et des séries thématiques de 20 questions (stationnements, visibilité et éclairage, règles de circulation, notions pratiques…), spécifiquement ciblées pour vous permettre d’améliorer vos points faibles. Le pack web sur internet est illimité afin d’acquérir le meilleur niveau possible, ce qui est un objectif indispensable pour accéder à la conduite dans de bonnes conditions.

COURS COLLECTIFS EN SALLE D'AUTO-ÉCOLE

                                

Nos cours collectifs en salle d’auto-école, en présence d’un enseignant de la conduite vous enseigneront notamment les grands thèmes de la sécurité routière (alcool et stupéfiants, vitesse, défaut de port de la ceinture de sécurité,…), les spécificités de la conduite et de la sécurité des motocyclettes.

Chaque début d’heure, un mode examen blanc est proposé aux élèves avec correction. Le Suivi personnalisé de tous les élèves au code en salle permet que chaque élève atteigne un bon niveau de compétences sur les connaissances théoriques de circulation et aussi des thèmes du nouvel ETG pour une bonne réussite à l’examen du code.

Il faut insister sur le fait que l’on ne peut se mettre au volant d’une voiture qu’après avoir acquis le savoir théorique du code travaillé de manière rigoureuse. En effet, la circulation demande une capacité intellectuelle à interagir en temps réel avec son environnement qui est en constant mouvement.

Avoir un mauvais niveau théorique ne permet pas d’accéder à la capacité d’analyse indispensable pour comprendre, s’adapter et agir, et ne parlons pas de l’anticipation qui devient quasi impossible.

LA PRATIQUE

Pour apprendre à maîtriser un véhicule, vous allez suivre un nombre minimum obligatoire de 20 heures de conduite pour atteindre un niveau suffisant et valider les 4 étapes de votre programme de formation à la conduite automobile.

Cet apprentissage de la conduite sera progressif, prenant en compte la variété des situations de conduite (conduite sur voie rapide, autoroute, de nuit ou dans un environnement dégradé, par temps de pluie,…).

Quand ce niveau est atteint, vous serez présenté à l’examen du permis de conduire.

 

Toutes les leçons de conduite se déroulent à bord du véhicule école et ce, dès l’évaluation. Le programme suivi ensuite est celui détaillé dans le programme de formation REMC.

 

Une pédagogie adéquate est appliquée par nos moniteurs, afin de permettre aux élèves d’acquérir les connaissances nécessaires (savoir-faire
et savoir-être) le plus facilement possible, dont voici un exemple de parcours de formation pratique...

HEURE D’ÉVALUATION :

- installation dans le véhicule école
- remplissage par le moniteur de la fiche d’évaluation pour estimation du forfait conduite
- démarrage, arrêt en douceur (dosage frein)
- passage des vitesses (à l’arrêt puis en guidage)
- freinage, rétrogradage

 

1ÈRE HEURE :

- installation dans le véhicule école
- démarrage, arrêt en douceur (dosage frein)
- passage des vitesses :
démarrage ........................................ 1ère
environ 20 km/h ................................ 2ème
environ 40 km/h................................. 3ème
environ 60 km/h ................................ 4ème
environ 80 km/h................................. 5ème
- régime moteur
- rétrogradage selon la vitesse :
80 km/h  ............................................ 5ème
allure <70 km/h.................................. 4ème
allure <50 km/h ................................. 3ème
allure <30 km/h ................................. 2ème
allure <10 km/h ................................. 1ère
sous-régime
- réglementation :
limitation >70 km/h............................ 5ème
limitation =70 km/h ........................... 4ème
limitation =50 km/h ........................... 3ème
limitation =30 km/h ........................... 2ème

2ÈME HEURE :

- revoir démarrage, arrêt + volant tournant + notions regard
- revoir passage des vitesses
- revoir freinage (avec dosage du frein dégressif et proportionnel à la vitesse)

3ÈME HEURE :

- revoir les apprentissages précédents + notions regard (en guidage)
- démarrage + arrêt précis (aux stops et aux feux) + volant
- passage des vitesses + freinage + rétrogradage - trajectoire (rond-point et tournant) et route
- adaptation des vitesses selon les allures

 

4ÈME HEURE :

- revoir les apprentissages précédents + notions regard + maîtrise mécanique (en guidage)
- boîte de vitesse dans son ensemble (route + voie rapide + voie d’accélération et décélération)
- allure lente en 2ème et 1ère glissée
- démarrage en côte avec et sans frein à main + stabilisation

 

5ÈME HEURE :

- revoir les apprentissages précédents démarrage, arrêt, boîte de vitesse, trajectoire, notion de contrôle et regard
- ½ tour et marche arrière en ligne droite et courbe - guidage mécanique intégral jusqu’à l’autonomie pour 1ère glissée

 

6ÈME HEURE :

- revoir les apprentissages précédents
- guidage et laisser faire intensif pour objectif l’autonomie
- chaque objectif traité doit devenir transversal et donc retravaillé à chaque heure

 

7ÈME HEURE :

- revoir les apprentissages précédents
- orientation du regard et maîtrise trajectoire
- contrôles rétroviseurs intérieur et extérieurs avant, freins ou clignotants
- contrôles rétroviseurs intérieur et extérieurs + angle mort avant déplacement latéral
- guidage intensif et laisser faire mécanique pour optimiser l’autonomie
- anticiper les manœuvres (rangement bataille avant et arrière)

 

8ÈME HEURE :

- revoir les apprentissages précédents
- contrôle intensif en guidage sur approche intersection (freins et rétroviseurs)
- contrôle intensif en guidage sur changement direction (clignotants et rétroviseurs), à travailler sur grand axe de circulation
- guidage intensif mécanique (l’élève doit devenir autonome)
- manœuvres (créneau, rangement en bataille, ½ tour, marche arrière)

 

9 À 12ÈME HEURE :

- revoir les apprentissages précédents
- procédure intersection
- toujours analyser le type d’intersection
- s’adapter en fonction de la situation :
                    - les feux : toujours ralentir
                    - les stops : toujours marquer l’arrêt
                    - les autres : toujours arriver en 2ème*
* si rond-point ou priorité à droite = contrôle que d’un côté et je peux rester en 2ème, sinon, si cédez le passage, croisement ou intersections en T = contrôle des 2 côtés, et je repasse en 1ère débrayée ou glissée.

 

13 À 14ÈME HEURE :

- revoir les apprentissages précédents
- gestion et adaptation du placement et de l’allure en virage et en courbe

 

15 À 16ÈME HEURE :

- revoir les apprentissages précédents
- gestion de l’insertion, de l’allure et de la sortie sur autoroute

 

17 À 18ÈME HEURE :

- revoir les apprentissages précédents

- mise en situation de dépassement sur route, voie rapide et autoroute

 

19 À 20ÈME HEURE :

- revoir les apprentissages précédents en fonction des besoins de l’élève

 

Cet exemple de parcours de formation peut varier d’un élève à un autre, avec certains objectifs qui peuvent être abordés plus ou moins tôt, selon les capacités de l’élève ou des circonstances rencontrées, et qu’il n’ait pas d’interruption longue entre les heures de conduite.

 
 

Programme détaillé formation permis B

LE CODE OU ÉPREUVE THÉORIQUE GÉNÉRALE

Immédiatement après votre inscription dans notre auto-école, vous allez vous consacrer à l’apprentissage du code de la route, afin de pouvoir vous présenter à l’examen et de le passer avec succès, c’est-à-dire avec un score inférieur ou égal à 5 fautes sur 40.

Notre forfait cours de code illimités vous permet l’apprentissage de la réglementation routière et des comportements par le biais de cours spécifiques destinés à vous faire maîtriser les différents points qu’il est essentiel de connaître (signalisation, priorités, croisements et dépassements, conduite sur autoroute, véhicule et conducteur…) et de vous entraîner sur des séries type examen de 40 questions avec correction pédagogique et des séries thématiques de 20 questions (stationnements, visibilité et  éclairage, règles de circulation, notions pratiques…), spécifiquement ciblées pour vous permettre d’améliorer vos points faibles.

 

LA PRATIQUE

Pour apprendre à maîtriser un véhicule, vous allez suivre un nombre minimum obligatoire de leçons de conduite pour atteindre un niveau suffisant et valider les 4 étapes de votre programme de formation à la conduite automobile.

 

Le nombre MINIMUM obligatoire de ces leçons est de 20 heures pratiques, 13 heures pour la formation boite automatique.

 

Toutefois la durée de votre formation dépend :

  • de l’évaluation de départ obligatoire qui indique le volume prévisionnel et personnalisé de votre formation,

  • du temps d’apprentissage nécessaire pour valider l’ENSEMBLE des objectifs des 4 étapes du programme de formation REMC.

 

Quand ce niveau est atteint, vous serez présentés à l’examen du permis de conduire.

Toutes les leçons de conduite se déroulent à bord du véhicule école et ce, dès l’évaluation. Le programme suivi ensuite est celui détaillé dans le programme de formation REMC.

 

Une pédagogie adéquate est appliquée par nos moniteurs, afin de   permettre aux élèves d’acquérir les connaissances nécessaires (savoir-faire et savoir-être) le plus facilement possible.

 

LA FORMATION SE DÉCOMPOSE EN 4 ÉTAPES DÉFINIES PAR DES OBJECTIFS À ATTEINDRE 

  1. L’objectif principal est le savoir-faire (maîtrise du véhicule à allure lente, installation, départ, arrêt, ralentissement du véhicule en utilisant toutes les commandes). L’ouverture du regard sera travaillée pour maîtriser  l’environnement, grâce à l’apprentissage d’une vision lointaine sur l’avant, l’arrière et les côtés du véhicule.

  2. Les objectifs principaux sont le savoir-faire et le savoir-être (savoir se positionner sur la chaussée, savoir rechercher des indices formels – tels que les panneaux – et informels, respecter les distances de sécurité, savoir franchir les différents types d’intersection et savoir changer de direction).

  3. L’objectif principal est le suivant : savoir circuler normalement sur route et en agglomération, connaître les différentes situations à risques liées à la circulation, tout en maîtrisant son véhicule et en respectant les autres.

  4. L’objectif principal est de savoir circuler en toutes situations (route, agglomération, autoroute) et de connaître les risques particuliers. Il faut savoir s’insérer, circuler, sortir des routes et de l’autoroute à fort trafic, adapter son allure, tenir compte des conditions particulières liées à une faible adhérence, aux conditions atmosphériques et savoir réagir en situations d’urgence.

CONDUITE SUPERVISÉE - CS

C’est la même formation de base que pour le Permis B (code + 20h de conduite minimum), mais avec la possibilité, après un rendez-vous préalable avec le ou les accompagnants de conduite, de conduire en Supervisée, sans minimum de temps ou de kilométrage.

Cette formation n’offre pas les mêmes avantages que la conduite accompagnée mais elle permet néanmoins d’améliorer les compétences de l’élève avant l’examen du permis de conduire.

 

Programme détaillé formation conduite automatique

Avec le BEA (permis à embrayage automatique), vous ne pourrez conduire que des véhicules munis d’une boîte automatique, c’est à dire que le passage des vitesses ne se fera pas manuellement. La formation et l’examen du permis de conduire se fera donc sur une voiture automatique.

FONCTIONNEMENT D’UNE VOITURE AUTOMATIQUE

Le fonctionnement d’une voiture automatique est relativement simple. Le conducteur n’a pratiquement plus rien à faire, c’est la voiture qui se charge de tout...

Habituellement sur une voiture à boite manuelle, le conducteur est obligé de passer les vitesses à chaque changement de rapport, alors que sur une boite automatique le changement de rapport se fait automatiquement en fonction de l’accélération. Il n’y a donc plus rien à faire sauf bien sur de faire attention à la route et de freiner à bon escient, car cela la voiture à boite automatique ne sait pas encore le faire pour vous.

PASSAGE DU PERMIS AUTOMATIQUE AU PERMIS B

Les conducteurs souhaitant basculer du Permis BEA au Permis B (permis voiture) devront patienter minimum 6 mois après l’obtention du permis de conduire sur boite automatique.

Passer ce délai, une formation de 7 heures peut leur être proposée par l’auto-école afin d’apprendre et de s’exercer sur une boite manuelle. Une fois la formation terminée, le permis BEA se verra basculer en permis B avec lequel l’utilisation de toutes boites est autorisée, automatique comme manuelle.

FORMATION (7H) SUR BOITE MANUELLE

 

Comprenant 2 Modules :

MODULE 1 : DURÉE DE 2 HEURES :
  • Comprendre le principe du point de patinage de l’embrayage et assurer sa mise en œuvre.

  • Etre en capacité de réaliser un démarrage en côte en toute sécurité.

MODULE 2 : DURÉE DE 5 HEURES :
  • Savoir utiliser la boite de vitesses manuelle de façon rationnelle et en toute sécurité dans les conditions de circulation et adopter les techniques de l’écoconduite.

  • Être en capacité de diriger le véhicule en adaptant l’allure et la trajectoire à l’environnement et aux conditions de circulation

PERMIS BOITE AUTOMATIQUE B.E.A.

 

Au 1° Janvier 2017 : Pour le B.E.A. 13 heures de conduite OBLIGATOIRE au lieu de 20 heures pour le B Classique (avec possibilité au bout de 6 mois de permis B.E.A. de faire 7 heures de conduite sur boite mécanique en Auto Ecole pour valider votre permis B et cela sans repasser de régularisation avec un inspecteur, votre Auto Ecole sera habilité à vous le valider directement). 

Le permis boite automatique appelé BEA ( Boite à Embrayage Automatique ) permet de conduire les véhicules qui ne sont pas équipés d’embrayage. Il est donc possible de conduire des véhicules équipés de boite automatique ou séquentielle.

Si le permis Automatique souffrait d’une image négative , cette dernière n’est plus d’actualité. Aujourd’hui les véhicules automatiques sont très courants et plébiscité pour les modèles hybrides. De plus acquérir de nos jour un véhicule automatique ne revient pas plus cher qu’un véhicule standard .

La réglementation du code de la route en vigueur, les contrôles et les  sanctions diminuent considérablement le plaisir des conducteurs à utiliser une boite mécanique.

 

QUI PEUX PASSER LE PERMIS BOITE AUTOMATIQUE ?

Accessible à tous, il n’y a aucune contre indication.

QUELS CRITÈRES PEUVENT VOUS ORIENTER VERS LE PERMIS BEA.

Le jour de l’examen les fautes et le stress dus aux mauvaises manipulations mécaniques ( calage , démarrage en cote , reprise en première ratée , oublie du passage de la 5 e vitesse sur voie rapide …… ) sont ainsi évincées et permettent d’accéder plus facilement à la réussite de votre permis de conduire .

COMMENT PASSER DE LA BOITE AUTO À LA BOITE MÉCANIQUE TRADITIONNELLE ?

  • A partir de 6 mois de permis B.E.A vous revenez à l’auto école , vous effectuez 7 heures de conduite pour vous familiarisez avec l’embrayage et c’est l’auto école qui délivre la régularisation du permis B traditionnel.

  • Les véhicules à boite automatique sont l’avenir de l’automobile car elles procurent un réel plaisir de conduite.

  • Elles sont très réactive !

  • Plus économiques !

  • Possèdent un mode séquentiel ( passage de vitesse manuel ) donc vous pouvez rétrogradez , monter vos vitesse comme un véhicule classique sans en avoir les inconvénients !

QUELS SONT LES AVANTAGES ET LES INCONVÉNIENTS DU PERMIS AUTOMATIQUE ?

AVANTAGES

La boite automatique permet un certain confort dans la conduite. Certains conducteurs trouvent cet apprentissage plus simple qu’une boite manuelle. La boite automatique permet de se concentrer plus facilement sur la route sans avoir besoin de passer les vitesses ce qui peut engendrer un stress pour certains conducteurs. Les avantages sont également que les véhicules à boite automatique se répandent de plus en plus.

La boite automatique se réveille efficace lors des trajets en ville ou lors d’embouteillage car seul la pédale d’accélérateur et de frein sont à utiliser contrairement aux véhicules à boites manuelles.

Le taux de réussite de l’examen de conduite sur boite automatique est plus élevé que sur une boite manuelle. En effet, certaines erreurs de conduire sont réduite ou disparaisse tel que : le calage, la mauvaise manipulation du levier de vitesse, le démarrage en cote, la reprise première lors des intersections en T.

 
INCONVÉNIENTS

L’inconvénient du permis automatique est l’impossibilité de conduire un véhicule à boite manuelle, cela restreint fortement la liberté de conduire le véhicule de notre choix.

Ce qui veut dire que si vous avez un ami qui vous prête sa voiture à boite manuelle vous ne pourrez pas la conduire. Si vous souhaitiez louer un véhicule, il vous sera sans doute plus compliqué de trouver un véhicule à boite automatique.

Autre aspect de la boite automatique est que certains la trouveront moins sportive. D’autres inconvénients méconnus sont l’usage des freins qui sont plus important sur ce genre de voiture. L’entretien de la boite automatique qui doit être régulièrement fait par un professionnel car elle à besoin d’être lubrifiée correctement avec une huile spéciale et une pression spécifique pour son bon fonctionnement. Le coût d’entretien d’une voiture automatique sera donc plus élevé que sur une boite manuelle.

 

Si vous vous reconnaissez dans les affirmations suivantes , n’hésitez pas à choisir le permis BEA ou bien a modifier votre inscription si elle a été faite initialement pour une boite mécanique.

  • L’utilisation de la boite , ainsi que la synchronisation (boite / embrayage ) vous posent problème .

  • Vous préférez garder toute votre attention sur la route et l’environnement .

  • Vous ne souhaitez tout simplement pas vous compliquer la formation avec l’aspect mécanique .

  • Vous partez dans un pays dans lequel les boites automatiques sont majoritaire sachant que la France est le pays le moins majoritaire pour l’instant !

  • Vous avez un handicap à la jambe gauche par exemple et le médecin de la visite médicale de la préfecture vous dirige sur un véhicule automatique .

  • Vous avez une blessure temporaire ( fracture, plâtre , entorse etc… ) à la jambe gauche vous pouvez toujours conduire avec votre véhicule automatique car vous ne vous servez jamais de votre jambe gauche avec un véhicule a boite automatique .

UNE FORMATION MOINS ONÉREUSE.
  • L’aspect mécanique étant restreint sur BVA, le nombre d’heure de formation s’en voit d’autant réduit . La concentration se porte plus rapidement sur l’extérieur et l’environnement .

L’assimilation des situations de conduite et l’application du code de la route en circulation arrivent plus tôt dans la formation et permet d’utiliser un maximum d’heures pratique à cet effet . Il vous faudra de ce fait moins d’heures de conduite et donc une baisse du coup de la formation.

 

Programme détaillé formation permis AAC

APPRENTISSAGE ANTICIPÉ DE LA CONDUITE (A.A.C.) OU CONDUITE ACCOMPAGNÉE

L’Apprentissage Anticipé de la Conduite permet aux personnes désireuses d’apprendre à maîtriser un véhicule de recevoir une formation à la conduite basée sur l’acquisition d’expérience en milieu protégé (présence d’accompagnateur). Il faut avoir au moins 15 ans ou plus, sans limite d’âge, pour pouvoir s’inscrire à une formation en conduite accompagnée.

LES PRINCIPAUX ATOUTS DE CETTE FORMULE

Choisir une formation A.A.C. c’est avoir 3 chances sur 4 d’obtenir le permis du premier coup (contre 1 chance sur 2 pour ceux suivant la filière traditionnelle, ce qui entraîne une réelle économie financière.

Cette économie joue également en terme d’assurance puisqu’à l’obtention du permis, cette dernière accorde des avantages particuliers à une personne ayant effectué une formation A.A.C : diminution de la surprime jeune conducteur, voire même attribution d’un bonus ! De plus, on récupère 3 points par an (au lieu de deux) durant la période probatoire.

Une personne en formation traditionnelle parcourt environ 350 kilomètres avec un moniteur, puis elle roule seule. Une personne en A.A.C parcourt également lors de la formation initiale 350 kilomètres avec un formateur, et y ajoute 3000 kilomètres parcourus avec un adulte expérimenté avant d’être « lâchée » seule sur la route.

Plus on est formé tard, plus on a du mal à apprendre. A 15 ans, un jeune a plus de facilités car il est encore en scolarité. Confronté au cours de la conduite accompagnée à toutes sortes de situations, il acquiert très vite une expérience et devient moins accidentogène. Les parents peuvent ainsi être rassurés après l’obtention du permis puisqu’ils ont pu suivre leur enfant durant l’acquisition de son expérience de jeune conducteur et savent qu’il est capable de s’adapter aux situations variées de conduite qu’il peut rencontrer (pluie, nuit, ville…).

LE DÉROULEMENT DE CETTE FORMATION

Le code ou épreuve Théorique Générale Immédiatement après votre inscription dans notre auto-école, vous allez vous consacrer à l’apprentissage du code de la route, afin de pouvoir vous présenter à l’examen et de le passer avec succès, c’est-à-dire avec un score inférieur ou égal à 5 fautes sur 40.

Notre forfait cours de code illimités vous permet l’apprentissage de la réglementation routière et des comportements par le biais de cours spécifiques destinés à vous faire maîtriser les différents points qu’il est essentiel de connaître (signalisation, priorités, croisements et dépassements, conduite sur autoroute, véhicule et conducteur…) et de vous entraîner sur des séries type examen de 40 questions avec correction pédagogique et des séries thématiques de 20 questions (stationnements, visibilité et éclairage, règles de circulation, notions pratiques…), spécifiquement ciblées pour vous permettre d’améliorer vos points faibles.

 

 

L’APPRENTISSAGE DE LA CONDUITE REPOSE SUR UN PARCOURS EN TROIS ÉTAPES :

1ÈRE ÉTAPE :

  • Si l’élève, âgé d’au moins 15 ans, reçoit une formation théorique en vue de l’obtention de l’examen du Code (dit Épreuve Théorique Générale), il reçoit également une formation pratique d’au moins 20 heures obligatoires (voir le programme de formation REMC). Une fois que l’élève a obtenu son examen théorique et une fois que l’enseignant considère que le niveau de conduite est suffisant, l’élève et son/ses accompagnateur(s) assistent à un dernier rendez-vous (le rendez-vous préalable) à l’issue duquel l’auto-école fourni l’attestation de fin de formation initiale nécessaire à l’assureur.

 

 

2ÈME ÉTAPE :

 

  • Cette phase est celle de la conduite accompagnée. L’élève va conduire en présence d’un accompagnateur qui doit répondre à certaines conditions d’âge et d’expérience (avoir au moins cinq ans de permis de conduire sans annulation, ni suspension sur cette période). L’apprenti conducteur doit alors parcourir 3000 kilomètres sur une période d’un an minimum et de cinq ans maximum (délai de validité du code). Durant cette phase, l’élève et son  accompagnateur doivent assister à deux rendez-vous pédagogiques dans la voiture avec un moniteur diplômé. Ces rendez-vous permettent à l’enseignant d’évaluer  la progression de l’élève et l’expérience qu’il a pu acquérir tout en lui donnant des conseils pour la suite. Le premier rendez-vous pédagogique a  généralement lieu autour du 6ème mois de la période de conduite accompagnée, lorsqu’environ 1000 kilomètres ou plus ont déjà été parcourus.
    Le deuxième rendez-vous pédagogique s’effectue minimum un mois avant que la date de l’examen pratique du permis de conduire soit arrêtée, lorsque 3000 kilomètres ou plus ont été parcourus. C’est à l’issue de ces rendez-vous seulement, un an minimum après la date du rendez-vous préalable, alors que l’élève est âgé d’au moins 17 ans 1/2, qu’il peut se présenter à l’examen du permis.

 

3ÈME ÉTAPE :

  • Lorsque l’élève obtient son permis de conduire, il bénéficie d’une période probatoire de deux ans, au lieu de trois pour un conducteur ayant suivi la formule traditionnelle et évite la surprime « jeune conducteur » lors de sa cotisation à un contrat d’assurance auto.

 

 

LES POINTS À SAVOIR :

 

  • L’ASSURANCE

La conduite accompagnée n’est possible que si l’assurance du ou des véhicules utilisés comporte une extension de garantie. C’est à l’accompagnateur d’en faire la demande.

Le formulaire figure dans le dossier d’inscription de l’auto-école. En principe, ce document appelé « lettre avenant » sera délivré sans  augmentation de cotisation ou de prime. Sachez toutefois que certains assureurs imposent une augmentation de la franchise de remboursement en cas d’accident.
L’assureur peut refuser d’accorder cette extension de garantie si l’accompagnateur a déjà été condamné pour un délit routier.

  • LE VÉHICULE

Un rétroviseur extérieur à droite est obligatoire. Il est réservé à l’usage de l’accompagnateur, donc réglé pour ce dernier. Le frein à main central du véhicule n’est pas obligatoire, mais conseillé. A chaque sortie, vous devrez apposer le disque « conduite accompagnée » à l’arrière du véhicule.

  • LES RÈGLES À RESPECTER

La conduite accompagnée est interdite à l’étranger. Vous devez respecter les limitations de vitesse des jeunes conducteurs :

  • 110 km/h sur les autoroutes

  • 100 km/h sur les routes à chaussées séparées

  • 80 km/h sur les autres routes

  • 50 km/h en agglomération

Lors d’un contrôle routier, vous devez présenter aux forces de l’ordre le livret d’apprentissage avec l’attestation de fin de formation initiale, la copie de votre dossier auto-école et la « lettre avenant » délivrée par l’assureur. En outre, l’accompagnateur devra présenter les papiers du véhicule et son permis de conduire. Il peut être soumis à un dépistage de l’alcoolémie et encourt, dans le cas où il serait positif, les mêmes condamnations que s’il était au volant de son véhicule.

 

Agréments : 
E 18 084 000 60

E 18 084 000 70

E 18 084 000 30

E 19 084 000 80

E 19 084 000 70

Nous contacter...

  • Instagram